DynamoDB : la BDD d'Amazon Web Service

La nouvelle base de données d’AWS est proposée en version béta. Elle a été créée par et pour les propriétaires de site internet, qui utilisent un volume croissant de données. Avec Amazon DynamoDB, c’est l’hébergeur et non plus le client qui dimensionne l’infrastructure en fonction des besoins.

Vous l’aurez compris, nous avons ici affaire à un SGBD (système de gestion de base de données) créer spécialement pour les acteurs du web : une base NoSQL dont la taille est extensible.

Pourquoi l’utiliser

Amazon Web Service explique qu’avant la mise à disposition de cette base de données évolutive, les propriétaires de gros sites internet passaient beaucoup de temps à préparer leur base pour les moments d’utilisation intense. Avec le système proposé, il n’y a plus de problématique de taille : un changement de contrat et le tour sera joué.

DynamoDB offre également une architecture redondante (cf. prochain paragraphe), élastique, et intègre l’analytique en natif… Très intéressant à priori.

Fonctionnement et utilisation de l’outil

Le service DynamoDB d’Amazon stocke les données sur des disques SSD (pour la rapidité). Les données sont alors répliquées dans plusieurs zones géographiques (pour plus de disponibilité j’imagine). Il s’agit en fait d’une sorte de base de données en mode cloud computing (ou plutôt cloud storage).

AWS a conçu ce système pour répondre à ses propres besoins sur des BDD (Base de données) non relationnelles. Ainsi, l’outil est actuellement utilisé par :

  • La plateforme publicitaire du site Amazon (pour les partenaires Amazon)
  • Amazon Cloud Drive (service de stockage de musique en ligne)
  • IMDb (Internet Movie Database, la base de données incontournable du cinéma créée par Amazon)
  • D’autres sociétés, comme SmugMug Formspring, ou encore Elsevier

L’offre

Le service est gratuit pour 100 Mo de stockage, avec une capacité de 5 écritures et 10 lectures par seconde.

Les tarifs sont ensuite calculés en fonction d’un forfait horaire basé sur :

  • le débit réservé
  • la capacité de stockage
  • le volume de données transféré.

Note : si le débit commandé par le client dépasse la capacité réservée, il se peut que celui-ci soit tout simplement limité. À voir dans les CGU…

Reste à savoir comment intégrer ce SGBD dans nos sites. Et si nous n’aurons pas affaire à un effet de mode. ;-)

Visiter le site d’Amazon Web Service DynamoDB (avec les prix).
[Source]

Vous aimez cet article ? Partagez le.

By TechRevolutions| No Comment | Innovation
1