Quand on blogue, il n’est pas rare de se voir voler tout simplement son contenu par d’autres « blogueurs » peu scrupuleux. La personne copie colle le texte et les images, supprime les liens, ne cite pas la source, et pourtant son site comme le votre possède un « copyright » en bas de page.

Il m’est arrivé il y a quelques temps un problème de plagiat avec TechRevolutions… Voici donc quelques techniques que vous pouvez utiliser pour empêcher le vol de votre contenu.

1 – L’anti-clic droit

Pour l’anti cic droit, il y a plusieurs solutions. La première est la meilleure car elle fonctionnera même si le plagiaire désactive le javascript sur son navigateur. Il suffit d’ajouter ce bout de code dans la balise qui contient votre contenu (le body si vous voulez protéger la page complète).

onselectstart="return false" oncontextmenu="return false" ondragstart="return false" onMouseOver="return false"

On peut également ajouter un message ou tout autre code dissuasif de cette façon :

onselectstart="return false" oncontextmenu="return false" ondragstart="return false" onMouseOver="alert('Le clic droit est interdit.');return true;"

La deuxième solution utilise javascript… Si on désactive le JS, alors le script ne fonctionne plus. Je vous le donne quand même, pour l’apprentissage.

window.oncontextmenu = document.documentElement.oncontextmenu = function(e) {
  e = e || window.event;
  if(e.preventDefault) { e.preventDefault(); }
  else { e.returnValue = false; }
};

Ce qu’il faut savoir, c’est que le fait de cacher le menu contextuel peut être très embêtant pour les internautes. J’utilise moi-même très fréquemment le clic droit pour ouvrir un lien dans un nouvel onglet. Plusieurs plugins navigateurs ajoutent également des actions dans le menu contextuel… Je déconseille donc fortement l’utilisation de l’anti clic droit.

EDIT : Tynt.com, un service gratuit disponible sur le net, permet d’automatiquement ajouter des liens vers votre site lors d’un copier / coller. Le module est configurable, vous donne des stats, et il n’y a qu’un script à installer… Un must have. (Merci Gregory pour ton retour)

2 – Empêcher l’indexation des images par Google

80% des voleurs d’image passent par Google image pour trouver ce qu’ils cherchent. En empêchant l’indexation des images, vous aurez donc moins de chance de vous faire piller.

Pour empêcher l’indexation Google Image, il suffit de mettre un fichier robots.txt à la racine de votre site :

User-agent: Googlebot-Image
Disallow: /

Par contre, vous risquez d’avoir également moins de visiteurs…

3 – Signer ses images avec un Watermark

Vous pouvez tout simplement signer vos images. Il s’agit en fait d’ajouter un texte ou un logo sur toutes les images de votre site, ce que l’on appelle un watermark.
Il existe des plugins pour les moteurs de site comme WordPress, Drupal, Joomla etc, permettant d’ajouter automatiquement votre texte sur les images que vous téléversez sur le site.

Je déconseille tout de même l’utilisation du watermark, qui donnera une mauvaise image de votre site, en baissant tout simplement la qualité du contenu, mais également en vous faisant passer par un paranoïaque fermé qui ne souhaite pas réellement partager.

Ce que je conseille, c’est de rendre vos images uniques en ajoutant des éléments à vous dedans. En général, les voleurs veulent une qualité d’image parfaite…

4 – Empêcher l’utilisation d’images sur des sites distants

Pour économiser de la bande passante, certains sites utiliseront les images qui proviennent de vos serveurs, sans même les stocker sur les leurs. Pour éviter cela, vous pouvez ajouter un fichier .htaccess à la racine de votre site, qui contiendra ces quelques lignes.

RewriteEngine on
RewriteCond %{HTTP_REFERER} !^$ 
RewriteCond %{HTTP_REFERER} !^http://(www .)?monsite.fr(/)?.*$ [NC] 
RewriteCond %{HTTP_REFERER} !^http://(www.)?site-ami.fr(/)?.*$ [NC] 
RewriteCond %{HTTP_REFERER} !^http://(www.)?google. [NC]
RewriteRule .(gif|jpe?g|png| bmp)$ /logo-antivol.jpg [L,NC]

Configuration :

  • Changer monsite.fr par l’adresse de votre site
  • Dupliquer la ligne complète « site-ami.fr » en modifiant cet URL pour ajouter des sites ayant le droit d’utiliser vos images
  • Laissez la ligne google en site ami (quand même). Vous pouvez même ajouter du pinterest, facebook,…
  • logo-antivol.jpg est l’image qui sera affichée à la place de l’image qu’on essaie de vous prendre.

5 – Rappeler la législation

Un copyright en bas de votre site pointant vers une page rappelant le droit d’auteur peut être dissuasif. Un plagiaire est cependant fourbe et une fois pointé du doit, il vous dira simplement qu’il n’avait pas vu, ou vous enverra tout simplement paitre si c’est un gros débile (ça m’est déjà arrivé !).

Bref, une mention de ce style peut être ajoutée : « Copyright : Textes et images de ce site sont protégés par le droit d’auteur. Toute reproduction ou exploitation de ces contenus est strictement interdite sans accord écrit préalable. »

Au final, il est un peu naif de croire qu’on peut se protéger du vol de contenu. Quelles que soit les protections que vous mettrez en place, elles seront toujours « contournables », et ennuieront vos lecteurs. Le plus efficace reste l’envoi d’un mail au voleur, puis à son hébergeur si ça ne suffit pas (en général à : [email protected]).

Pour trouver l’hébergeur du plagiaire, un simple whois sur son site suffira.

Vous aimez cet article ? Partagez le.

By TechRevolutions| 6 Comments | A la une, Tutoriaux
1