Explications sur le social search graph de Facebook

Depuis que l’action Facebook est tombé à 30 $ (contre 38 lors de sa mise sur le marché), la presse internationale attendait du croustillant de la part de Mark Zuckerberg.

Lors de la conférence Facebook qui s’est tenue mardi 15 janvier, les journalistes n’ont pas été déçus : le patron du plus gros réseau social de la planète a annoncé le lancement du Social Search Graph. Ok… Mais sous ce nom barbare, que trouve-t-on ?

Pourquoi un Social Search Graph ?

Nous le voyons au quotidien lors de notre utilisation de Google et autres Twitter : la façon dont nous cherchons sur les moteurs de recherche et l’utilisation des réseaux sociaux est en perpétuel changement. Actuellement, il n’est pas rare de voir des utilisateurs poser une question entière sur Google, sans utiliser la notion de mots-clés. Il n’est pas rare non plus de tomber sur une information grâce au partage d’un ami sur un de nos réseaux.

La tendance est à la simplification des services, et à l’adaptation des outils informatiques au comportement humain. Il n’y a qu’à voir Siri, l’assistant vocal d’Apple, pour s’en persuader.

Facebook, dans l’air du temps, lance donc son moteur de recherche avec comme maîtres mots : social et facilité d’utilisation.

Qu’est-ce que le Social Search Graph ?

Selon Mark Zuckerberg, Facebook repose sur deux piliers fondamentaux :

  • Le Newsfeed, qui rassemble l’ensemble des informations partagées par ses amis Facebook
  • La Timeline qui permet à la fois le partage et l’agrégation des posts de ses amis

Le Social Search Graph représente l’avenir du réseau : le troisième pilier qui permettra de faire de la recherche sociale via une barre Social Search.

Bon, après c’est vrai qu’on a l’impression qu’il a oublié de parler de la partie principale du réseau, celle qui rapporte de l’argent (la publicité sociale)… mais ce n’est pas le sujet, alors on va mettre ça de côté.

L’utilité du Social Search Graph

La recherche sera effectuée dans le respect des paramètres de publication de chaque objet partagé (images etc…), ce qui veut dire que la requête sera effectuée sur l’ensemble des informations que les utilisateurs donnent à Facebook et que vous avez le droit de voir, que ce soit celles de vos amis, où celles de vos cercles « étendus ». Vous pourrez donc accéder à tout ce qu’on peut partager actuellement sur le réseau :

  • Les photos et images,
  • Les vidéos,
  • Les lieux et adresses (études, vacances, checkin),
  • Les pages,
  • Les évènements

Dans un souci de facilité d’utilisation, vous pourrez chercher ces contenus directement grâce à des phrases. Le site de présentation de l’outil met en avant 3 choses:

  • La mise en relation de personnes partageant les mêmes intérêts que nous
  • L’exploration de photos et des vidéos partagées sur le Web
  • La découverte de restaurants, de musiques, etc…
Facebook : le social search graph
Facebook : le social search graph
Facebook : le social search graph
Facebook : le social search graph
Facebook : le social search graph

Et la protection des données la dedans ?

Facebook a déjà eu de nombreux problèmes par rapport à la collecte des données personnelles. L’entreprise a donc mis une vidéo en ligne expliquant comment ne pas apparaitre dans le module de recherche…

Génial, on va encore être obligé de re-vérifier tous nos paramètres de confidentialité ! Un bouton « Invisible dans la recherche » aurait été le bienvenue.

Explication sur la confidentialité et le paramétrage

Comment effacer une identification sur une photo

Et vous, vous en pensez quoi ?

Vous aimez cet article ? Partagez le.

By TechRevolutions| 3 Comments | A la une, Réseaux sociaux
1