cloud storage

Cela fait maintenant plusieurs mois que je cherche la façon la plus sécurisée, la moins coûteuse et la plus facile pour stocker mes données personnelles.

Historique

En 2013, il était hors de question pour moi d’utiliser des disques durs externes et ce genre de stockage old school : il faut le brancher, scripter des sauvegardes automatiques incrémentales et les synchronisations, et puis ça se perd, ça crame, ça rame (et ça rime).

En 2014, après avoir failli réinvestir dans un NAS Synology (800€ avec les disques), puis tester Hubic et son offre de 10To pour 10€ (un dropbox peu flexible), j’ai finalement trouvé mon bonheur : Owncloud.

En 2015, j’ai trouvé mon bonheur dans un Cloud privé chez LWS.

owncloud lws

Pourquoi un Owncloud chez LWS

J’avais pas mal geeké sur mon Raspberry en installant un Owncloud tout fébrile car hébergé sur son copain Pi anémique.
En creusant dans cette voie, et en écumant le web pour y trouver des offres de serveur low cost à grande capacité de stockage, j’ai pu trouver des prestations intéressantes, mais il manquait une chose importante pour la tranquillité d’esprit : l’infogérance du serveur.

J’ai finalement trouvé LWS… J’ai dû leur poser tellement de questions que ça m’étonne encore qu’ils n’aient pas tout simplement fermé mon compte. Après avoir creusé les moindres recoins de leur infrastructure, je me suis finalement décidé.

Voici donc pourquoi je suis chez LWS.

1 – Tarifs : LWS propose des tarifs corrects. Pour ma part, j’ai pris une formule à 24€TTC/ mois pour 1To. Si je fais le calcul, mon NAS (avec les remplacements de disque etc) m’a couter 30€/mois sur deux ans, et m’a fait perdre beaucoup de données personnelles malgré le raid 1 que j’utilisais.

2 – Gestion des dossiers : Contrairement à un DropBox ou un Hubic, Owncloud permet la synchronisation de n’importe quels dossiers de vos ordinateurs vers n’importe quels dossiers du Cloud. Sur DB et Hubic, je n’ai pas qu’un repository que je peux synchroniser avec un seul dossier de mon ordinateur… Ça ne convient pas lorsque l’on veut vraiment tout stocker en ligne.

3 – Plugin et autres features : Si ça vous intéresse, Owncloud peut gérer et synchroniser vos calendriers et contacts (bye bye Google !). On pourra également partager les dossiers et fichiers, faire du streaming, télécharger des dossiers complet zippé via l’outil…

4 – Sécurité des données : Avoir des données personnelles chez un hébergeur peut faire peur ; mais en réalité, si vous n’avez rien à cacher, ça a ses avantages :

  • Cloud privé : On tentera moins d’attaquer LWS qu’un DropBox dont les accès seront surement un jour piratés. Si c’est le cas, LWS prendra en charge les mises à jour de sécurité etc…
  • Hébergé en France : les serveurs sont français ; Accès rapide aux données ; Application des lois françaises.
  • Cryptage des données lors des échanges : Les échanges client-serveur (votre ordinateur avec le serveur) sont cryptés via https.
  • Sécurité des serveurs : Les données sont stockées sur des serveurs sécurisés (données redondées sur plusieurs serveurs, à l’abri des fuites d’eau et des cambrioleurs). Le risque de perte est très faible.
  • Infogérance et service clé-en-main : Le remplacement des disques, la détection d’attaque, l’installation de patch de sécurité serveur (…) sont gérés par LWS. Pas besoin de se prendre la tête comme si on avait un serveur privé.

Bref, vous l’aurez compris, je suis actuellement en cours de test sur cette solution. Owncloud m’avait déjà convaincu, mais je pensais le laisser chez moi. Au final, LWS a su me convaincre avec des offres pas trop chers, clé en main, et surtout, sans prise de tête.

En tant que geek, certaines petites choses me dérangent tout de même un peu:

  • Pas de droits d’administration : LWS ne laisse pas les droits d’administration Owncloud, et ne propose qu’un compte utilisateur unique. En gros, ce n’est pas possible de versionner les fichiers, d’installer des plugins et autres montages FTP / Google Drive, ou encore de créer des accès personnalisés pour chaque membre de la famille… Au final, on perd un peu en user experience. Ce n’est pas très grave pour le commun des mortels, mais sachez que vous êtes sur un serveur mutualisé.
  • Débit moyen lors de l’init : Le débit n’est pas top également (500Ko/s max en upload). En temps qu’utilisateur de la fibre, c’est vrai que 15 jours de copie initiale pour à peine 300Go me frustre un peu. Je chipote parce qu’une fois la copie initiale finie, on oubli facilement ce détail. Les utilisateurs de l’ADSL  de leur côté ne verront certainement pas la différence.
  • Limitation sur le nombre de fichiers : Dernier point, qui m’a chagriné parce que je ne fais que rarement des zip : il y a une limitation non mentionnée dans la présentation produit sur le nombre de fichiers qui est fixé à 1 millions maximum. Quand on stocke 1 To, ça peut aller vite…

Conclusion

Globalement, je suis satisfait du service : pas de prise de tête, pas de budget excessif, et un produit qui répond à tous mes besoins.

On aime : Le prix qui reste attractif. L’infogérance inclue dans le package. Le Owncloud et sa gestion des synchronisations bien meilleure que d’autres outils de Cloud Storage.

On aime moins : Les restrictions du Owncloud. Le débit pour la copie initiale.

Voir les offres LWS >

offre lws owncloud

Vous aimez cet article ? Partagez le.

By TechRevolutions| 2 Comments | A la une, Outil, Terminaux mobiles
2